Les projets éducatifs

Les projets éducatifs

Deux projets éducatifs cohabitent sur le territoire communal. Ayant des origines historiques différentes, ils poursuivent des buts similaires et ont des périmètres d’intervention imbriqués.

Le Projet éducatif local / 2013-2017

Le Projet éducatif local (PEL) de la Ville de Rumilly a pour objectif de fédérer les partenaires éducatifs (*) autour d’un projet visant à proposer le meilleur accompagnement possible des enfants et des jeunes. Il a été élaboré pour la période 2013 à 2017 et concerne les 0 à 18 ans.

Il s’adresse donc à la petite-enfance, l’enfance et la jeunesse. Le PEL se fonde sur des valeurs et des orientations prioritaires, et aussi sur 60 actions concrètes qui sont une déclinaison de ce projet éducatif.

Le Projet éducatif local de Rumilly trouve ses origines dans le croisement de différentes politiques mises en œuvre dans les années 1990 et 2000 par plusieurs ministères.

Le Projet éducatif territorial (PEdT)

Le Projet éducatif territorial (PEdT) est issu de la réforme des rythmes scolaires de 2014. Il consiste également à fédérer les partenaires éducatifs concernés par son périmètre d’intervention, plus restreint, puisqu’il s’adresse aux enfants en âge d’être scolarisés dans le primaire (écoles maternelles et élémentaires publiques essentiellement). Il propose un lien vers le périscolaire, l’extrascolaire (centre de loisirs).

La durée du PEdT est de trois ans. Il est complémentaire au PEL, en approfondissant la relation entre scolaire et périscolaire. Il s’attache à identifier tout au long de la journée un parcours éducatif pour les enfants.

Le PEL et le PEdT sont dirigés par le même comité de pilotage.

(*) Les partenaires éducatifs sont :
Les familles (parents, jeunes), l’Education nationale, la Direction départementale de la cohésion sociale, la Caisse d’allocation familiale, le Département de la Haute-Savoie, la Communauté de communes du canton de Rumilly, des bailleurs sociaux, des représentants du monde associatif, en particulier ceux intervenant dans le champ de l’éducation, de l’animation, de la prévention, mais également dans le domaine du sport et de la culture et bien évidemment une grande partie des services municipaux.