Prévention et sécurité

La prévention et la sécurité se déclinent en deux volets : la sûreté et la sécurité civile.

La sûreté consiste à lutter contre les actes de malveillance, la délinquance, la violence, les consommations illicites…tout ce qui est intentionnel.

La sécurité civile concerne les accidents, catastrophes naturelles et risques sanitaires, tout ce qui est non intentionnel.

Le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD)

Le Conseil local de sécurité et de prévention de la délinquance (CLSPD) est l’instance qui réunit les acteurs de la sûreté de façon très suivie pour se concerter sur les actions entreprises ou à entreprendre pour lutter contre l’insécurité et la délinquance.

Présidé par le maire, entouré du préfet et du procureur de la République, le CLSPD est composé :

– d’élus désignés par le maire et les services de la mairie,
– de chefs des services de l’Etat, ou leurs représentants,désignés par le préfet. Sont notamment représentés à ce titre les services de la police et de la    gendarmerie nationale,
– de représentants des professions confrontées aux manifestations de la délinquance, de responsables de services sociaux, ainsi que de représentants des associations œuvrant dans le domaine de la prévention, de la sécurité, ou de l’aide aux victimes.

Le maire réunit les membres du bureau du CLSPD une fois par mois, la formation restreinte du CLSPD tous les trimestres et la formation plénière du CLSPD une fois par an.

Les actions sont menées dans les domaines suivants :

–    prévention situationnelle : surveillance de bâtiments et d’équipements publics (piscine, stades, gymnases), extension du réseau de vidéoprotection, enlèvements de véhicules épaves, etc.
–    renforcement des effectifs de police municipale et convention de coordination avec la gendarmerie nationale,
–    aide aux victimes,
–    prévention en milieu scolaire (addictions, médiation, etc.),
–    médiation de quartier,
–    Travaux d’intérêt généraux.

La sécurité civile

La sécurité civile concerne les accidents, catastrophes naturelles et risques sanitaires, tout ce qui est non intentionnel. Elle est encadrée par le Plan communal de sauvegarde (PCS).

Ce document interne a pour but de prévoir l’organisation à mettre en place autour du maire et de préparer les outils opérationnels qui permettront de préserver la sécurité des populations, des biens et la sauvegarde de l’environnement lors un événement de sécurité civile : grave incendie, tempêtes, pollutions, etc.

Le DICRIM : un document d’information communale sur les risques majeurs

Le document d’information communale sur les risques majeurs, appelé le DICRIM, décrit les risques naturels et technologiques majeurs qui pourraient mettre en danger la population, et précise les moyens d’alerte que met en œuvre le maire pour avertir ses citoyens.

Il définit également les consignes à suivre et les bons comportements à adopter en cas d’événement majeur et rappelle les numéros de téléphone d’urgence.

Ce document se base sur les informations et les différents types de risques communiqués par les autorités préfectorales.

  • Thèmes abordés :

Inondations et crues torrentielles
Tempêtes et chutes de neige
Séismes
Mouvements de terrain
Accidents industriels
Transport de matières dangereuses
Incendie
Intoxication au monoxyde de carbone
Pollution de l’eau potable

Ce document est destiné à la population, il est inséré dans le guide pratique édité chaque année par la commune et distribué dans toutes les boites aux lettres. Il est tenu à la disposition du public en version papier à la mairie.

À voir aussi

Les associations de prévention

Association Passage Association de prévention spécialisée, Passage a pour objectif de prévenir les risques de marginalisation et d’exclusion des jeunes. Fondée sur la libre adhésion, l’action éducative des éducateurs de rue a pour objet de mettre en oeuvre des...