Un poumon vert au cœur du centre historique

Un poumon vert au cœur du centre historique

On passe aujourd’hui devant sans y prêter attention. La bâtisse en face de La Poste à l’abandon depuis des années semble disparaître sous le lierre, aspirée par une nature qui reprend ses droits. Elle menace ruine et il est urgent de s’en occuper.

L’histoire de ce projet débute ainsi. Elle aurait pu finir en immeuble, mais les projets de permis de construire n’ont pas pu aboutir. Rachetée en octobre 2015 par la Ville, cette muraille de pierres renferme un bel espace de 1600 m². Une vraie chance pour un centre-ville historique.

Offrir aux habitants du centre ancien un lieu convivial dans un espace de verdure où toutes les générations pourront se croiser, qui attire et rassemble, c’est un projet qu’a à cœur le maire Pierre Béchet.

C’est ce qu’il a expliqué lundi 19 mars lors de la réunion publique de présentation du projet : « Ramener des habitants d’une part, et des espaces publics attrayants d’autre part, sont les deux conditions gagnantes pour revitaliser les centres villes, nous le savons. Cela parait simple mais c’est compliqué, parce qu’il y a peu d’espaces publics disponibles. L’aménagement de l’ancien site de l’hôpital apportera une population nouvelle, et ce projet a quant à lui l’ambition de ramener un espace de vie à partager ».

C’est ce qui a guidé ce projet de jardin public.

Une architecture adaptée au terrain, originale et séduisante

Le projet, imaginé et mis en œuvre par le cabinet ADP Dubois, se dessine sur plusieurs niveaux avec des terrasses pour s’adapter au dénivelé. Ce sont elles qui confèrent au jardin toute son originalité et son atmosphère.

Un square de 333 m2 aménagé de jeux pour enfants « au rez-de-chaussée », surplombé par un verger. Tout en haut, le belvédère : une terrasse abritée d’une tonnelle permettra de contempler cet espace cocon, et les toits de la ville aussi. Entre les deux, différents espaces comme autant de petits moments à s’approprier : pour jouer, se reposer, partager sa pause-déjeuner et pourquoi pas… réviser !

Mais le jardin en terrasses se partage aussi, tout est visible et converge. Parcouru de cheminements doux, le jardin sera accessible aux personnes à mobilité réduite.

Isolé de la route avec deux entrées sécurisées par des murs et clôtures, il reliera la rue Charles de Gaulle et la rue du collège. Un nouveau raccourci à emprunter à pied ?

Les jeux pour enfants se démontent facilement, l’espace est sécurisé, le site sera électriquement équipé, et les différents niveaux offrent autant de gradins naturels : cet espace constituera c’est sûr un formidable lieu pour partager petits concerts et animations.

Côté végétation, l’encadrement du jardin par les murs lui apportera un climat un peu protégé et le cabinet Dubois nous a fait rêver avec des plantes locales palissées, des arbres fruitiers, des hortensias…. Le choix des arbres se fera dans l’idée de créer des « événements naturels » et le paysagiste nous promet une explosion de couleurs au printemps. Il faudra attendre quelques années, mais ne prendrait-on pas déjà rendez-vous pour la première récolte collective au verger ?

Le public a été nombreux et particulièrement attentif ce lundi 19 mars pour la présentation publique. Et il a visiblement beaucoup aimé, la réunion s’est conclue par des sympathiques applaudissements.

 

Agenda de la réalisation

Le projet est actuellement en cours de validation aux Bâtiments de France

Mai – juin 2018

Désamiantage et déplombage de la bâtisse.

Juillet – août 2018

Démolition et terrassement.
En accord avec les commerçants pour perturber le moins possible la vie du quartier, la rue Charles de Gaulle sera interdite à la circulation sur cette période.

Septembre – décembre 2018

4 mois de travaux d’aménagement.

Puis, la nature fera le reste pour une ouverture prévue au printemps 2019.