Il a beaucoup souffert Lucifer

Dans cette histoire, Lucifer n’est pas le diable. C’est un petit garçon de 10 ans, rebaptisé ainsi par ses camarades d’école et martyrisé par tous, en particulier par son ancien meilleur ami Gabriel. Humiliations, moqueries, violences, tous les coups sont permis pour lui faire vivre un enfer. D’autant que leur nouvelle maîtresse d’école est plus préoccupée par son apparence que par ce qu’il se passe dans la classe.

Et si plutôt que de sortir les cornes, Lucifer préférait tenter de comprendre pourquoi son ancien ami lui voue autant de haine ? Finalement, c’est peut-être Gabriel qui va mal ?

Tout dans ce spectacle sonne juste : l’écriture, l’interprétation des quatre comédiens, les ressentis des personnages et leurs complexités, ainsi que les réflexions suscitées. La pièce n’accable pas, bien au contraire. Avec humour, elle invite à réfléchir et à réagir. C’est brillant !