J’abandonne une partie de moi que j’adapte | Justine Lequette

J’abandonne une partie de moi que j’adapte | Justine Lequette

“Est-ce que tu es heureux ? Comment vis-tu ? Comment tu te débrouilles avec la vie ?” C’est avec ces questions intentionnellement naïves que Jean Rouch et Edgar Morin tissent le canevas de Chronique d’un été, première expérience de cinéma-vérité réalisée en 1960.

Près de 60 ans plus tard, Justine Lequette s’empare de ce film culte. Avec ses quatre partenaires, elle en reconstitue certaines scènes, dans une ambiance qui évoque la Nouvelle vague. De l’ouvrier à l’étudiant, de l’artiste au travailleur immigré, tout un pan de la société exprime à la fois sa désillusion et son profond désir de changement. Un sentiment ambigu que la metteure en scène transpose de nos jours, en renvoyant dos-à-dos les injonctions néolibérales d’émancipation par le travail et la parole de travailleurs précaires qui peinent à trouver un sens à leur activité.

Justine Lequette marche dans les pas de ses aînés, avec le même mélange d’intimité et d’intelligence tendre. C’est merveilleusement interprété, frais et spontané. En un mot, réjouissant !

Mise en scène : Justine Lequette, assistée par Ferdinand Despy
Ecriture collective, interprétation : Justine Lequette, Rémi Faure, Benjamin Lichou, Jules Puibaraud, Léa Romagny
Création lumière : Guillaume Fromentin
groupnabla.be

  • Mercredi 6 mai à 20h30
    Théâtre dès 15 ans
    Durée 1h10 I dès 15 ans
    Tarifs : 18€ | 10€