Face à la sécheresse, la Ville agit

Face à la sécheresse, la Ville agit

Depuis le 28 juillet, le secteur du Chéran est passé au niveau « CRISE – SECHERESSE » par arrêté préfectoral (DDT-2022-1056). Cela correspond au niveau maximum (4/4). Sur ce secteur, le niveau des cours d’eau atteint des records d’étiage. Les fonctions biologiques des cours d’eau sont altérées. Il convient de réserver les capacités de la ressource pour les usages prioritaires comme l’eau potable et les usages en lien avec la sécurité, la santé, la salubrité publique et l’abreuvement des animaux. Des mesures de réduction drastiques des usages de l’eau ont été mises en œuvre par la préfecture de Haute-Savoie auprès des collectivités, des entreprises et des particuliers.

La Ville de Rumilly a mis en place un ensemble de mesures afin de préserver la ressource en eau du territoire et a adapté son fonctionnement afin de respecter les restrictions en cours.

Utilisation exclusive de l’eau de pluie pour les espaces verts de la Ville

La Ville de Rumilly dispose de deux réservoirs d’eau de pluie situés à proximité du Quai des Arts et du Centre Technique Municipal. La capacité de stockage de ces deux réservoirs est de 62 m3 au total (40m3 au Quai des arts / 22 m3 au Centre Technique Municipal).

Depuis le 19 juillet et le passage de la Haute-Savoie en alerte renforcée (niveau 3/4), la Ville de Rumilly utilise exclusivement les réserves d’eau de pluie pour l’arrosage de ses espaces verts. Cette gestion de la ressource en eau est entièrement manuelle, assurée par les agents municipaux du service des espaces verts. L’arrosage automatique des pelouses, des parcs, des jardinières situées sur les bâtiments publics, des massifs fleuris… a été arrêté depuis le 19 juillet dernier. Les agents procèdent également à un binage manuel afin d’assurer un arrosage optimal, ainsi que le paillage. Enfin, les horaires des agents ont été adaptées, avec un arrosage entre 5h et 9h.

A situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles. Les réserves d’eau de pluie n’étant pas infinies, la Ville de Rumilly a mis en place un plan d’arrosage spécifique, privilégiant certains massifs fleuris de la Ville et délaissant les autres cultures (notamment celles issues des serres municipales).

A la date du jeudi 4 août, les réserves d’eau de pluie restantes sont estimées aux alentours de 15m3. L’utilisation pour une semaine est d’environ 10 m3. Une fois les réserves d’eau de pluie épuisées, plus aucun arrosage ne sera réalisé.

 

Les points d’eau des cimetières coupés provisoirement

Conformément aux restrictions en cours, l’alimentation en eau des deux cimetières (Cimetière du repos et des hutins) est coupée depuis le 19 juillet dernier. Les usagers sont invités à apporter leurs propres réserves d’eau et à limiter au maximum l’arrosage.

La Ville est consciente des désagréments engendrés et rétablira l’alimentation en eau des cimetières dès que la situation le permettra.

 

Les fontaines à l’arrêt

Conformément aux restrictions en cours, l’ensemble des fontaines de la Ville sont arrêtées depuis le 19 juillet dernier (quelles soient en circuit fermé ou ouvert).

Un affichage spécifique est mis en place.

 

Les équipements sportifs

La piscine municipale continue de fonctionner normalement, selon les préconisations de l’arrêté préfectoral.

Le bâchage du bassin, réalisé quotidiennement pendant toute la durée d’ouverture de la piscine municipale, permet de maintenir la température de l’eau et d’éviter au maximum l’évaporation de l’eau.

Il est demandé aux usagers de limiter au maximum l’utilisation de l’eau lors du passage à la douche.

 

Concernant les terrains de sports de la Ville, depuis l’entrée en vigueur de l’arrêté préfectoral du 28 juillet dernier et l’interdiction de l’arrosage des stades et des golfs, aucun arrosage des gazons n’est effectué.

Les services de la Ville surveillent de près les conséquences de l’arrêt de l’arrosage des pelouses des terrains de sports. Une communication sur les potentielles répercutions sera déployée ultérieurement (notamment sur les activités sportives).

Les bons gestes à adopter pour réduire sa consommation en eau

  1. Faire la chasse aux robinets qui coulent
  • Je ferme le robinet pendant le nettoyage des mains, le brossage des dents, le rasage…
  • Je répare mes robinets et ma chasse d’eau : un robinet qui goutte, c’est 100 litres d’eau perdus chaque jour et une chasse d’eau, c’est 1000 litres d’eau perdus chaque jour. Les fuites peuvent représenter 20 % de la consommation d’un foyer.
  • Je ferme le robinet et le compteur d’eau lorsque je pars en vacances ou que le bâtiment n’est pas occupé.
  1. Prendre des douches

Je consomme ainsi 50 litres d’eau au lieu de 150 litres pour un bain.

  1. Installer une pomme de douche avec un aérateur

J’installe une pomme de douche avec aérateur : l’injection de bulles d’air donne l’impression d’utiliser la même quantité d’eau et pourtant je fais 30 à 40 % d’économie. D’autres systèmes existent « stop-douche », régulateur de pression…

  1. Installer un mitigeur thermostatique

En trouvant instantanément la bonne température, j’économise 15 % de l’eau d’une douche. Pensez également à isoler le chauffe-eau et les tuyaux : l’eau chaude arrive plus vite.

  1. Équiper sa chasse d’eau d’un mécanisme économique

Au lieu de 10 litres, j’utilise seulement 3 à 6 l d’eau. Je peux également installer des plaquettes économies d’eau, des briques ou des bouteilles d’eau dans la cuve de remplissage des toilettes pour diminuer le volume de remplissage de la cuve.

  1. Utiliser astucieusement sa machine à laver

Je remplis ma machine à laver et mon lave-vaisselle avant de la mettre en route ou j’utilise la touche “éco”. Je choisis également un lave-linge et un lave-vaisselle économes en eau en m’aidant de l’étiquette énergie : en effet, leur niveau de consommation peut varier, pour un lave-vaisselle de 15 à 40 litres et pour un lave-linge de 60 à 130 litres. Je lave la vaisselle en machine : j’utilise ainsi 15 à 19 l d’eau au lieu de 30 à 80 l à la main.

  1. Récupérer l’eau pour arroser ses plantes ou son potager

Je peux récupérer l’eau de rinçage des fruits et légumes, l’eau du pichet après le repas, ou encore recycler eau de l’aquarium.

  1. Collecter l’eau de pluie à la descente des gouttières
    Je m’en sers pour l’arrosage des fleurs et des pelouses. J’économise ainsi de l’eau potable.

 

Rappel des restrictions en cours