“Tapage nocturne” en période estivale

Sortie de bar, réunion amicale au bas de l’immeuble, soirée en terrasse, la chaleur de ces derniers temps nous amène à modifier nos habitudes de vie pour profiter de la fraîcheur relative du début de nuit. Mais ces moments conviviaux peuvent entraîner des nuisances sonores. La nuit, la voix porte.

Il est agréable de constater que ces soirées d’été peuvent créer du lien social. Mais les discussions enjouées entraînent parfois des nuisances sonores, gênant le voisinage qui aspire à la tranquillité de son intérieur en ouvrant ses fenêtres pour profiter de la fraîcheur du soir.

Le lien social est bien évidemment important, mais il suppose de respecter certaines règles, notamment en matière de tapage nocturne.

Alors pensez-y

Le “tapage nocturne” désigne des bruits émis entre 22h et 7h du matin. Pour que l’infraction de tapage nocturne soit caractérisée, il n’est pas nécessaire que les bruits soient répétitifs, intensifs ou qu’ils perdurent dans le temps. Ce qui implique que les forces de l’ordre peuvent verbaliser si elles estiment que la voix trouble le voisinage. Il peut en coûter une amende de 68 euros.