Enfants et écrans : à chaque âge son usage

Enfants et écrans : à chaque âge son usage

Télévision, ordinateur, tablette et smartphone ont envahi nos vies en peu de temps. Si les parents ont grandi avec un usage limité des écrans, la nouvelle génération, elle, est née avec. Alors, pour définir des règles pour nos enfants, on fait comment ?

Le temps passé devant les écrans n’est pas anodin et peut avoir des conséquences sur la forme physique, la santé mentale et le développement social des enfants. Selon le psychologue Serge Tisseron, les écrans ne sont pas nocifs, à condition d’accompagner l’enfant dans sa relation aux écrans.

Pour aider les parents, il a créé la règle des 3-6-9-12. Ces repères permettent de « cadrer et accompagner les écrans à tout âge, pour apprendre à s’en servir, et à s’en passer », en préconisant l’usage des écrans par rapport à l’âge des enfants.

Avant 3 ans : pas d’écran

A cet âge, l’enfant développe ses sens et ses repères : il a besoin d’interagir avec le monde qui l’entoure.
> Les écrans ne devraient pas être utilisés, sinon uniquement dans l’objectif de jouer ensemble.

 

Entre 3 et 6 ans : très modérément

C’est l’âge de la curiosité : “pourquoi ?”. L’enfant s’identifie au parent du même sexe et est dans l’imitation. Les mouvements et les gestes s’affinent.
> Les écrans sont introduits en respectant une durée d’utilisation, un lieu (pas dans la chambre !) et la signalétique jeunesse indiquée sur les programmes.

 

Entre 6 et 9 ans : en expliquant

L’enfant commence à comprendre les codes sociaux. Il commence à lire, peut envisager des événements et exercer son jugement.
> Il est important de paramétrer la console de jeux, de lui parler de ce que l’on voit et fait sur un écran (particulièrement sur internet) et de définir un lieu et un temps d’utilisation.

 

Entre 9 et 12 ans : en se protégeant

Généralement, à cet âge, l’enfant affiche un très grand dynamisme physique et a besoin d’explorer la complexité du monde. C’est également à cet âge que le corps peut commencer à changer.
> Tout en rappelant les règles, l’enfant peut aller sur internet (seul ou en présence de l’adulte) et les temps d’écrans décidés peuvent être répartis par l’enfant dans la journée.
> Un âge auquel l’enfant pourra posséder un téléphone portable peut être décidé.

 

Après 12 ans : de plus en plus indépendant

L’enfant s’affranchit progressivement du cadre familial. Il défie l’autorité en place pour construire son identité.
> Même s’il “surfe” seul sur internet, des horaires doivent être mis en place.
> Il est important de parler du harcèlement, de la pornographie et des lois régissant le téléchargement.

 

Pour en savoir +

La règle des 3-6-9-12 expliquée par Serge Tisseron : 3-6-9-12.org
Institut d’éducation médicale et de prévention : lebonusagedesecrans.fr