Réunion publique « Quel territoire en 2050 ? »

Réunion publique « Quel territoire en 2050 ? »

Depuis quelques mois, la Communauté de Communes élabore un projet de territoire 2050 dans la continuité d’une étude d’image qu’elle a commandée.

Les conclusions de cette étude dessinent les contours d’un avenir du territoire à 10, 20 ou 30 ans.

La vision d’un territoire parfaitement équilibré et partagé entre ville et campagne a rapidement été définie et soutenue par tous.

Cependant, est apparue une divergence profonde entre les conclusions de cette étude et les positions de la Ville de Rumilly sur deux sujets importants.

  • Le premier concerne l’idée d’un territoire de l’Albanais indépendant et résolument en concurrence avec les territoires voisins.

La Commune de Rumilly rencontre des problématiques propres aux villes, comme ses voisines d’Annecy et d’Aix-les-Bains : le développement de ses entreprises et l’emploi, le logement et la gestion de ses cités HLM, une jeunesse souvent en grande difficulté, les communautés ethniques et religieuses, l’insécurité et les déplacements. Bref, la recherche permanente, coûte que coûte, d’un équilibre social souvent fragile.

La Ville de Rumilly ne peut espérer résoudre ces problèmes seule sans une collaboration étroite avec les villes voisines, et avec Annecy en particulier, qui doivent être considérées comme des partenaires et non pas des concurrentes.

Un positionnement en marge ou en opposition est dangereux voire suicidaire pour la Ville de Rumilly et surtout pour l’avenir de ses habitants.

  • Le second point de profond désaccord porte sur les moyens que le territoire a à sa disposition pour assurer son avenir. Le projet n’en dit pas un mot.

Un regroupement de nos forces et de nos ressources aussi bien financières qu’administratives et d’offre de services à la population est vital à l’heure de la diminution brutale et considérable de nos recettes.

Cela passe obligatoirement par un regroupement (fusion) des communes autour de la ville et des bourgs ou mieux, un regroupement général qui présenterait l’immense avantage de peser considérablement dans le dialogue inéluctable avec nos voisins.

 

Ces deux points de désaccord profond conduisent la Ville de Rumilly à rejeter le projet de territoire tel qu’il est présenté aujourd’hui.

Il est plus que temps d’arrêter d’opposer le bassin de vie de Rumilly à Annecy et Aix-les-Bains, de la même manière qu’il est plus que temps d’arrêter d’opposer la ville à la campagne. Nous sortirons plus forts en jouant sur nos complémentarités et nos différences.

Chacun est invité à venir prendre part à ce vrai débat lors de la réunion publique mardi 10 octobre.

  • Réunion publique “Quel territoire en 2050 ?”
    Organisée par la Communauté de communes du canton de Rumilly
    Salle des fêtes de Vallières, 20h