Jardinage, plantations : les bonnes pratiques en avril

Jardinage, plantations : les bonnes pratiques en avril

Les journées rallongent, les températures se radoucissent, la nature se réveille… et l’envie de s’occuper de nos plantations se fait sentir ! Par quoi commencer ? Petit tour des bonnes pratiques dedans comme dehors !

Vous connaissez le dicton “en avril ne te découvre pas d’un fil” ?  Il s’applique aussi à nos plantes. Ce mois-ci, pas de précipitation pour les semis ou les plantations, au risque de voir vos efforts anéantis par une gelée un peu tardive… Par précaution, conservez des protections sur vos espèces végétales les plus fragiles. 

Au potager

Avant de vous lancer, vous pouvez organiser votre potager sur plan, vous déterminerez ainsi les plantations qui peuvent être associées. Pensez également à intégrer des plantes qui seront d’une grande aide au potager pour lutter écologiquement contre les ravageurs :

  • l’aneth est un bon répulsif contre les pucerons, mais également stimulateur de croissance pour les concombres ; la coriandre, elle, éloigne la mouche de la carotte,
  • les racines de l’oeillet d’Inde et le souci sécrètent une substance nématicide (qui tue les nématodes) et insecticide, tandis que l’odeur des feuilles repousse les pucerons et les aleurodes et protégeront vos plants de tomates.

Les semis en place peuvent commencer : melons, carottes, radis, choux, épinards, laitue, betteraves… Vous pouvez vous servir d’un calendrier lunaire pour adapter vos interventions !

  • Vous pouvez semer les carottes, et les radis sur la même parcelle : quand les radis seront bons à manger, ils laisseront plus de place au carottes pour qu’elles puissent finir de se développer.
  • Plantez les pommes de terre et les poireaux, ainsi que les céleris rave et céleri à côtés. C’est aussi le moment de repiquer des plants de laitues.
  • les tomates, haricots, courges et courgettes peuvent être installés, mais sous un abris.
  • Et les aromates alors ? Vous pouvez divisez les pieds de ciboulette déjà en place, semez le persil et l’aneth.

Au verger

  • Les arbres fruitiers sont des gourmands. Un apport de fumier, d’engrais organique ou de compost favorisera un bon démarrage. Il n’est pas trop tard pour les tailler : en supprimant les rameaux qui se croisent à l’intérieur de la cime ou s’écartent de la forme, ils conserveront un port harmonieux et aéré.
  • C’est le dernier délai pour planter les petits arbustes à fruits : groseille, cassis, framboise. Avril est aussi une période propice aux boutures.
  • Palissez les fruitiers qui ont cette forme d’évolution et tuteurez les jeunes fruitiers.
  • Traitez les poiriers et pommiers à la bouillie bordelaise après leur floraison.
  • Paillez votre planche de fraisiers.
  • Divisez la rhubarbe pour en replanter.

Au jardin : massifs de fleurs, arbres et arbustes

  • Nettoyez vos massifs, taillez les arbustes à floraisons printanières. Cela permettra de favoriser de nouvelles pousses pour la floraison de l’année prochaine.
  • Taillez les arbustes à la floraison printanière après qu’ils aient défleuri.
  • Quant aux bulbes, il faut couper uniquement la tige défleurie et laisser les feuilles.
  • Effectuez votre première taille de haies.
  • Bouturez les hortensias et marcottez la glycine.
  • Plantez des plantes vivaces dans les massifs : leur résistance au gel et leur aspect décoratif embelliront votre jardin.
  • Plantez les dahlias ainsi que les bulbes qui fleuriront en été ou à l’automne (lys, glaïeuls, cannas…)
  • Semez les fleurs annuelles directement en place.
  • Plantez les conifères ainsi que les arbustes et rosiers en containers.
  • C’est aussi le moment de s’occuper du gazon. Deux périodes sont favorables au semis : le début du printemps et le début de l’automne. Si vous n’avez pas encore épandu de l’engrais organique ou du compost sur votre gazon, c’est le moment de le faire. Si la mousse s’est installée durant l’hiver, scarifiez le gazon pour l’aérer puis recharger en graines pour compléter les espaces vides.

Au balcon

Aménagez un petit coin de verdure sur votre balcon !

  • Equipez-vous de pots ou de jardinières. Suivant l’espace disponible, optez pour des contenants assez gros qui, par leur volume de terre, sécheront cet été beaucoup moins vite que des petits.
  • Installez une couche drainante (billes d’argiles) et utilisez un mélange de terre, de terreau, et de compost avec quelques poignées d’engrais organique. Vos plantes resteront longtemps en place, elles ont besoin de nourriture pour donner le meilleur d’elles-mêmes.
  • Légumes, plantes aromatiques et plantes ornementales peuvent être associées : tomate, basilic, oeillet d’inde, ciboulette et persil peuvent être plantés dans une même jardinière.
  • Vous pouvez commencer à planter fleurs, plantes à bulbe, arbustes nains et plantes vivaces.
  • Prévoyez un voile de protection en cas de gelée tardive.
  • Attention à l’arrosage ! Il vaut mieux avoir une plante qui a soif qu’une plante noyée, car dans la plupart des cas, c’est irrémédiable : maladies, insectes et asphyxie des racines provoquent une fin de vie prématurée.

A l’intérieur

Chouchoutez vos plantes vertes !

  • Enlevez les feuilles jaunies,
  • étêtez certaines plantes (comme les kalanchoé) pour leur donner un port touffu et plus esthétique et rempotez celles qui sont un peu à l’étroit.
  • Il commence à faire plus chaud l’après-midi, pensez à adapter l’arrosage.
  • Dépoussiérez-les et surveillez l’apparition des cochenilles, c’est la période où elles prolifèrent.
  • C’est aussi le moment idéal pour faire des boutures de tiges ! C’est très facile sur beaucoup de plantes, et vous pourrez ainsi les multiplier !

Faites un jardin aromatique d’intérieur !

Quel plaisir d’avoir des herbes fraiches toute l’année. Et côté déco, il y a de belles choses à faire ! En suspension, sur des étagères, ou rassemblées dans un grand pot en terre… C’est aussi un bon moyen de recycler des contenants (pots en verre, bouteilles, petits tiroirs façon herboristerie…) laissez parler votre imagination !