Les réseaux sociaux et vos enfants

Les réseaux sociaux et vos enfants

Tik Tok, Snapchat, Instagram… Les réseaux sociaux sont nombreux et leurs impacts ne sont pas toujours faciles à apprécier. Comment en parler avec votre enfant ? Quelles sont les bonnes pratiques ? On fait le point.

En France, les réseaux sociaux sont interdits aux enfants de moins de 13 ans et les 13-14 ans doivent avoir le consentement de leurs parents. Néanmoins, les plus jeunes peuvent y être confrontés bien plus tôt, que ce soit par l’intermédiaire des amis, des frères et sœurs, d’un parent… Sans compter qu’il reste facile pour les moins de 13 ans de contourner l’interdiction, les formulaires d’inscription en ligne ne permettant pas de vérifier réellement leur âge.

Il est donc nécessaire d’échanger assez tôt avec votre enfant sur les risques liés à l’utilisation des réseaux sociaux et de l’initier aux « règles de bonne conduite en ligne ». Plutôt que d’interdire les réseaux sociaux à votre enfant, vous pouvez l’accompagner en supervisant ses pratiques en ligne, dans le respect de sa vie privée, afin de le préserver au mieux des risques potentiels.

Les risques à connaitre

  • Les données privées : sur internet, les plus jeunes peuvent diffuser des informations personnelles sans en avoir conscience. Ces données sont exploitées par les réseaux sociaux à des fins publicitaires et commerciales.
  • La e-réputation : photos, vidéos, commentaires… selon le réseau utilisé, il est parfois compliqué, voire impossible, de les faire disparaitre. Il est donc primordial d’apprendre à votre enfant à protéger sa réputation en ligne.
  • Le cyberharcèlement : insultes, moqueries, rumeurs, piratage, diffusion de photos humiliantes… Les cyberharceleurs profitent de la barrière des écrans pour agir en toute impunité. Parlez-en avec votre enfant et expliquez-lui que s’il est victime, ou même témoin de harcèlement en ligne, il peut se confier à un adulte de confiance. Il est également important de discuter avec lui des notions de respect et de bienveillance qui sont tout aussi valables sur internet. N’oubliez pas que votre enfant peut lui-même être responsable d’une situation de harcèlement.

Les bonnes pratiques

  • Veillez au réglage des paramètres de confidentialité, en limitant la diffusion de ses données à un cercle restreint de personnes de confiance.
  • Apprenez-lui à définir un mot de passe fort que personne ne puisse deviner, afin d’éviter que son compte ne soit piraté.
  • Comme dans la vraie vie, rappelez-lui de se méfier des inconnus. Sur les réseaux sociaux, il existe en effet de nombreux comptes fictifs (des personnes qui se font passer pour quelqu’un d’autre) qui peuvent demander à communiquer avec votre enfant.
  • Vérifiez régulièrement sa liste d’ami, et demandez-lui de vous montrer ce qu’il poste de temps en temps.
  • Encouragez-le à vous solliciter si une information ou un fait advenu en ligne le perturbe.

Mieux connaitre les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux apportent leur lot d’avantages, mais également de désagréments. C’est pourquoi il est utile de se renseigner sur ce qu’ils proposent afin d’en connaître les utilités et les risques. Sur les réseaux sociaux, il est possible de créer un compte “privé” via les paramètres de confidentialité, ce qui permet à l’enfant de choisir son audience.

Tik tok

Popularité chez les 16-25 ans en 2021 : 38% (*)

Ce réseau social permet de laisser parler sa créativité via des vidéos très courtes (de 15 à 60 secondes) et de les partager avec des amis ou un public plus large. Elle connait un véritable succès auprès des adolescents et de plus en plus auprès des plus jeunes malgré l’âge légal pour ouvrir un compte fixé à 13 ans.

Si l’application se veut divertissante et humoristique, les déviances sont nombreuses (hypersexualisation, harcèlement, argent, challenge dangereux…). Il est donc nécessaire d’accompagner et de surveiller l’utilisation Tiktok de son enfant, et d’ouvrir le dialogue sur certaines thématiques.

Snapchat

Popularité chez les 16-25 ans en 2021 : 74% (*)

Egalement très populaire auprès des jeunes, Snapchat permet d’envoyer des photos et vidéos à vos destinataires qui n’apparaissent que pendant quelques secondes. L’application permet également de créer et de diffuser des stories (suite de photos et/ou vidéos) visibles pendant 24h. Si le côté éphémère peut sembler rassurant, il est nécessaire de rappeler à votre enfant que des captures d’écran, dont il ne maitrisera pas la diffusion, peuvent être faites facilement.

Instagram

Popularité chez les 16-25 ans en 2021 : 82% (*)

Ce réseau social appartient à Facebook et permet de partager ses photographies et ses vidéos sur son « mur » personnel. Ces publications restent visibles sans limitation de durée et peuvent être commentées par d’autres utilisateurs. L’application permet de réaliser des « stories » qui disparaissent au bout de 24h et offre aussi la possibilité de réaliser des vidéos en direct. Le compte Instagram peut être public ou privé (toute personne voulant accéder à son compte doit en faire la demande). Si vous avez un compte Instagram, vous pouvez lier le compte de votre enfant au vôtre, notamment s’il est particulièrement jeune, afin de recevoir les demandes d’accès.

Youtube

Cette plateforme appartenant à Google permet d’héberger des vidéos. C’est aussi un média social sur lequel les utilisateurs peuvent envoyer, regarder, commenter, évaluer et partager des vidéos en streaming.
Il n’y a pas besoin d’avoir un compte pour voir les vidéos, qui peuvent parfois être explicites. Pour les plus jeunes, Youtube a lancé en 2015 la plateforme “Youtube kids” avec des sélections de contenu organisées, des fonctionnalités de contrôle parental et un filtrage des vidéos jugées inappropriées pour les enfants de moins de 13 ans.

Facebook

Popularité chez les 16-25 ans en 2021 : 54% (*)

De moins en moins populaire auprès des jeunes, Facebook permet à ses utilisateurs de publier du contenu (images, photos, vidéos, fichiers…), d’échanger des messages et d’interagir sur les publications des autres utilisateurs.

Twitter

Popularité chez les 16-25 ans en 2021 : 39% (*)

C’est une plateforme de publications courtes qui permet à un utilisateur de publier des messages limités à 280 caractères (tweets). Il est possible de suivre d’autres comptes d’utilisateurs twitter.

Pour vous accompagner

  • Espace Croisollet
    Si vous rencontrez une situation dans laquelle vous ou votre enfant êtes en difficulté, ou bien pour simple information, vous pouvez prendre contact avec l’Espace Croisollet à Rumilly.
    Passage Croisollet 74150 Rumilly – espace.croisollet@mairie-rumilly74.fr Tél. 04 50 01 84 14
  • Association e-enfance
    L’association accompagne les jeunes, leurs parents et les professionnels sur les bons usages d’internet et les risques éventuels comme le cyber harcèlement, le cyber sexisme et les autres formes de cyber-violence.
    e-enfance.org

Et pour en savoir + sur l’utilisation des écrans selon l’âge de votre enfant, vous pouvez consultez notre article : Enfants et écrans, à chaque âge son usage.

(*) Etude a été menée par Diplomeo auprès de 4682 répondants âgés de 16 à 25 ans entre décembre 2020 et janvier 2021.