A nos plu(me)s belles rencontre : les correspondants se retrouvent “en vrai”

A nos plu(me)s belles rencontre : les correspondants se retrouvent “en vrai”

Ce samedi 3 juillet, une rencontre très attendue a eu lieu sous la Grenette : celle des participants à la correspondance écrite “A nos plu(me)s belles rencontres” lancée par le CMJ au mois de mars dernier.

En 2020, le Conseil municipal des jeunes avait imaginé une action qui permette à deux personnes ne se connaissant pas d’être en relation grâce à une correspondance écrite. Et le contexte sanitaire actuel n’a fait que renforcer le bien-fondé de cette forme de communication : créer du lien et rapprocher les personnes tout en respectant les consignes de distanciation.

L’action a pu être lancée ce printemps et, après une période d’inscriptions, un tirage au sort a formé les duos de correspondants, pour mieux laisser le hasard intervenir dans cette relation épistolaire…

62 participants âgés de 8 à 85 ans

La correspondance s’est déroulée durant les mois de mai et juin 2021. Les 62 participants s’étaient engagés à s’écrire chaque semaine à tour de rôle. Si ce rythme n’a pas toujours été suivi par certains, d’autres ont pris beaucoup de plaisir à se découvrir lors de ces échanges parfois intergénérationnels.

Les nouvelles générations sont porteuses de qualités et de projets pour notre société. J’ai découvert avec ma binôme qu’une jeune fille pouvait encore rêver et sans smartphone ! Gilbert, 85 ans.

Ce samedi 3 juillet était donc très attendu pour les duos qui se sont enfin retrouvés “en vrai”, et non sans émotions. Accueillis par Miguel Monteiro-Braz, maire adjoint à la Jeunesse et Killian Iallaten, maire jeune, une majorité des correspondants étaient venus partager leurs expériences d’écriture et de découvertes.

Ces rencontres ont donné lieu à des moments très touchants, comme le binôme de Lisa (16 ans) et de Gilbert (85 ans), pour qui la communication entre les jeunes, les parents, et les grands-parents était bien différente il y a quelques générations. Certains étaient venus avec un présent, d’autres se sont promis de continuer à correspondre… peut-être le début de belles amitiés ?

Une chose est sûre : la (re) découverte de la communication écrite, à une époque où le numérique beaucoup de place, a suscité un vrai engouement et plusieurs correspondants ont demandé à ce que l’action soit reconduite l’année prochaine ! 

Cette action est soutenue par le Département de la Haute-Savoie et de la Caisse d’allocations familiales de Haute-Savoie.