La forêt communale de Rumilly

La forêt communale de Rumilly

La forêt communale de Rumilly se déploie sur 34,75 hectares repartis sur 4 sites. Depuis 2008, la Ville est engagée dans une démarche de gestion durable de ses forêts, aux côtés de l’Office national des forêts (ONF).

La Ville de Rumilly a confié à l’Office national des forêts (ONF) la gestion de sa forêt communale. Depuis 2008, cette gestion se fait de manière durable et permet de bénéficier de la certification forestière PEFC (label environnemental visant à promouvoir et à certifier la gestion durable des forêts). Cette démarche vient d’être renouvelée pour la période 2019-2023.

Préparer la forêt de demain

Chaque année, en concertation avec l’ONF, la commune investit dynamiquement dans sa forêt. Elle l’entretient avec le souci de préserver ce précieux patrimoine :

  • plantations d’arbres suivies de leur entretien,
  • valorisation de la régénération naturelle,
  • éclaircies,
  • nettoyage des déchets,
  • délimitations,
  • implantation de mobilier d’accueil du public…

Pour assurer l’exploitation et l’entretien des lieux, des plans d’actions programment des opérations de coupes destinées à renouveler les arbres en phase de sénescence (vieillissement biologique entrainant la dégradation), plus sensibles aux différents prédateurs comme le scolyte (parasite) notamment. Dans le contexte du changement climatique, les châtaigniers, les frênes et les épicéas souffrent en effet de diverses maladies/attaques parasitaires. Ces opérations visent à renouveler la forêt et maintenir une diversification des espèces.

Un régime forestier pour préserver ce bien commun

La forêt communale de Rumilly bénéficie du régime forestier depuis 1994 et dispose à ce titre d’un aménagement forestier depuis 1997 qui est révisé tous les 15 à 20 ans. Ce document de gestion durable sert d’état des lieux de la forêt mais aussi de plan d’action sur la période concernée (prévisions de travaux de régénération, d’accueil, de délimitation…) pour assurer la pérennité de la forêt dans les rôles que l’on souhaite lui faire jouer. La commune et l’ONF privilégie la multifonction : biodiversité, accueil, protection des sols, production de bois…

En 2017, les Directions territoriales de l’Office National des Forêts (ONF) ont été sollicitées par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation pour établir la liste des forêts éligibles à l’application du régime forestier. En parallèle, la fédération régionale des communes forestières Auvergne-Rhône-Alpes et l’ONF sont associés dans le cadre du projet « Symbiose Rhône-Alpes » porté notamment par la Région et l’Adème. L’une des actions de ce projet, nommée “Surface + », a pour objectif de promouvoir la gestion durable et dynamique des forêts, en faisant relever du régime forestier de nouvelles parcelles, qui seront alors dotées d’un document de gestion durable (aménagement forestier).

A Rumilly, une première étude lancée par l’ONF en 2018 a relevé que certaines parcelles de la commune justifiaient l’application du régime forestier. Ces parcelles se trouvent au Bois de la Salle et à proximité de la base de loisirs du plan d’eau. La commune a souhaité étendre cette surface au-delà de la proposition de l’ONF en y intégrant d’autres parcelles :

  • une au niveau du sentier de la ripisylve, au nord de la base de loisirs du plan d’eau, afin de mieux gérer les boisements à proximité de la piste cyclable (plantes invasives, végétation recouvrant la table d’orientation, arbres en sénescence…). Un diagnostic doit être fait pour définir la gestion de ces espaces boisés, jusqu’ici inexistante.
  • deux au Bois de la Salle qui n’étaient pas inscrites au régime forestier pour une gestion plus globale de cette forêt.

La demande d’application de ce régime forestier dressé par l’ONF a été approuvé par le Conseil municipal le 27 février 2020. Toutes ces actions seront intégrées au plan d’actions annuel de la Ville de Rumilly, porté chaque année au budget et géré par l’ONF.

Le régime forestier est un ensemble de dispositions mis en œuvre par l’Office national des forêts (ONF). Il s’applique aux forêts appartenant à des personnes publiques (collectivités, sections de communes, État, établissements publics…) et permet une protection renforcée et un régime de gestion garantissant leur mise en valeur à long terme. Son application, prononcée par le Préfet sur proposition de l’ONF (avis technique en complément de l’avis de la collectivité concernée) permet la gestion technique de ces parcelles par les services de l’ONF.

Des sites forestiers à découvrir

Pour faire de jolies balades, pas besoin d’aller bien loin ! A Rumilly, les sentiers du Bois de la Salle et du Verger de Brasy sont accessibles facilement depuis le centre-ville (*). Et pour une balade au fil de l’eau, c’est du côté de la base de loisirs du plan d’eau que ça se passe !

Le Bois de la Salle

Ballade au Bois de la Salle

Le Bois de la Salle représente la partie la plus importante de la forêt communale de Rumilly avec une vingtaine d’hectares. Il est très apprécié par les promeneurs, les cueilleurs de champignons, les vététiste, et même les écoles qui y pratiquent la course d’orientation.

La forêt du Bois de la Salle est composée de plusieurs chemins et pour se repérer, un panneau situé à l’entrée du Bois de la Salle indique les temps de trajets pour parcourir 3 circuits.

Accès : depuis la rue du Bois de la Salle (après l’hôpital Gabriel Déplante).
Parking à proximité.

La forêt de Brasy

Le verger de Brasy

Située au dessus du verger communal de Brasy, cette forêt est accessible depuis un sentier créé à l’origine pour permettre aux habitants de la route du Clergeon de rejoindre le centre-ville de façon plus tranquille. La commune l’a étendu pour en faire un lieu de ballade.

Ce sentier offre une promenade d’une trentaine de minutes dans la forêt jusqu’à la route du Clergeon.

Sur le chemin, vous trouverez le verger communal composé de 32 arbres fruitiers de variétés anciennes et locales. Et pour les connaisseurs, nous avons relevé la présence d’ail des ours, de ciboulette sauvage, de jonquilles sauvages et de châtaigniers !

Sa pente modérée le rend accessible au plus grand nombre et sa situation à proximité du gymnase de l’Albanais offre la possibilité aux élèves du lycée d’exercer leurs activités physiques en pleine nature.

Sentier du verger de BrasyAccès : Quartier des Cimes depuis le chemin des tourterelles, et quartier du Bouchet depuis le parking du gymnase de l’Albanais.

 

Les abords de la Base de loisirs du plan d’eau

Base de loisirs du Plan d’eau

Placée sous le signe de la convivialité et de l’écologie, la base de loisirs du plan d’eau offre un espace de détente riche et varié pour tous les âges, toutes les générations, sur une surface d’environ 43 hectares.

Vous découvrirez ses abords boisés en profitant des diverses infrastructures de ce site touristique. Ballade au bord du Chéran, arboretum… Savez-vous que ce site est aussi classé refuge LPO (le plus grand de Haute-Savoie) ?

Accès : Rue du Moulin.
Parking à proximité.

 

En savoir + : Découvrir la Base de loisirs du Plan d’eau / Le refuge LPO de la base de loisirs du plan d’eau

(*) Action A70 du Plan communal de développement durable (PCDD) « Proposer des itinéraires de balades depuis le centre-ville et en s’appuyant sur le réseau des chemins ruraux existants ».

À voir aussi

Plan communal de développement durable

Plan communal de développement durable

Qu’est-ce que le développement durable ? La définition couramment admise du développement durable est la suivante : “Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre à...